Post-édition

Traduction basique ou avancée ? Tout dépend de son usage ! S’il s’agit simplement de comprendre le sens pour votre curiosité propre, la version basique peut suffire. En revanche, si le texte est destiné à être publié ou utilisé à des fins plus exigeantes, il faut opter pour une traduction avancée.

Dans le cas de la post-édition « simple », la traduction est relue dans le but de détecter uniquement les erreurs de sens (car oui, même les algorithmes peuvent se tromper !), qui sont alors corrigées en même temps que les fautes d’orthographe et de grammaire éventuelles. Aucune correction d’ordre stylistique n’étant effectuée, on remarque facilement qu’il s’agit d’une traduction automatique.

Le résultat final d’une post-édition « complète » par contre ne diffère pas d’une « traduction humaine » proprement dite, à l’exception de son prix, qui est moins élevé et correspond à environ 60% d’une traduction classique.

Celui d’une post-édition « simple » est encore moins cher ; cette traduction est facturée au temps passé.

Attention !

La gratuité des multiples services en ligne auxquels nous recourons chaque jour n’est qu’une illusion. La confidentialité de nos données, voilà le véritable prix à payer pour leur utilisation, et les outils de traduction automatique ne font pas exception. Il convient donc de faire preuve de prudence et de réfléchir à deux fois avant de diffuser un texte dans la sphère publique. Une prudence particulière est de mise pour les données à caractère personnel. Il vous faudrait donc une licence, un contrat ou encore un accès protégé pour que ce qui est confidentiel le reste vraiment.

sdl badges multiterm translator certified green rgb
RWS Post-Editing Certification
Retour haut de page